GlobalSign Blog

GlobalSign et Impression : protéger nos personnels de santé

GlobalSign et Impression : protéger nos personnels de santé

Lorsque certains pays ont commencé à assouplir leurs restrictions de confinement, c’est sur le dépistage et le suivi des interactions sociales que l’accent a alors été mis pour tenter d’échapper à une « deuxième vague » redoutée d’infections au Covid-19 (et qui semble malheureusement se réaliser). Nos valeureux personnels soignants n’ont pas ménagé leurs efforts, mais aujourd’hui plus que jamais, ils ont encore besoin de notre soutien. Certes, la stratégie de confinement semble avoir permis de réduire le taux de contamination et de limiter les admissions dans les services de santé. Mais comment continuer à protéger notre système de santé dans le contexte actuel ? Pour protéger les personnels de santé, il faut limiter au maximum les interactions directes entre les patients potentiellement infectés par le virus et les soignants, les personnels administratifs et les unités mobiles de dépistage. De même, pour les patients souffrant de pathologies moins graves, leur traitement à distance — en dehors de l’hôpital — permettrait de décharger le système de santé.

Impression est un partenaire régional certifié de GlobalSign en Afrique du Sud. Nous travaillons depuis quelque temps avec plusieurs grands groupes hospitaliers privés à la mise en œuvre de solutions qui auraient un impact direct sur la sécurité des personnels de santé et permettraient, grâce à de nouvelles technologies, de décharger un système de santé fragile. Quelques exemples actuels concrets…

  • Au service des admissions, les patients peuvent signer leurs déclarations et formulaires à l’aide d’un simple appareil mobile – ils n’ont pas besoin d’un smartphone ni même d’un forfait data. Impression utilise le protocole USSD (Unstructured Supplementary Service Data) très répandu en Afrique pour envoyer des messages sur les téléphones des patients. Résultat : les patients n’ont pas de contact physique avec le personnel hospitalier, et n’ont ni besoin de formulaire papier ou de stylo.
  • Les médecins utilisent Impression pour générer et signer électroniquement leurs ordonnances dans le respect des législations locales. Plusieurs innovations de télémédecine ont alors vu le jour, comme les visio-consultations par chat vidéo entre le patient et le médecin. Une ordonnance électronique tout ce qu’il y a de plus légale peut être délivrée au patient qui n’aura qu’à la présenter en pharmacie pour obtenir ses médicaments. Dans les versions ultérieures de notre solution, les médicaments prescrits seront livrés aux patients malades qui n’auront ainsi pas à quitter leur domicile pour leur traitement médical.
  • Au siège du groupe hospitalier et dans les services administratifs, le personnel continue à assurer le bon fonctionnement des hôpitaux et utilise Impression pour signer des commandes critiques, en restant à l’abri, confiné.

image of nurses signing up patients for COVID-19 testing

Aucune de ces innovations révolutionnaires ne pourrait voir le jour sans la confiance : confiance dans la disponibilité et l’aspect fonctionnel de la solution ; confiance dans le fait que les lois et réglementations appropriées ont bien été prises en compte lors de la création de la solution ; et confiance dans la non-répudiation qu’offrent les signatures électroniques avancées. Les infrastructures à clés publiques (PKI, Public Key Infrastructure) sauvent littéralement des vies et chez Impression, nous sommes fiers de travailler avec GlobalSign qui est notre fournisseur de confiance pour les certificats numériques.

Avec le déconfinement, il est indispensable de mener une réflexion sur les innovations technologiques qui doivent nous permettre de soutenir et protéger nos personnels de santé. Avec la suppression du papier dans les processus évoqués plus haut, la transformation qui s’opère n’a pas fini de nous étonner, et nous avons bon espoir qu’une fois tous installés dans notre « nouvelle normalité », les changements intervenus pendant cette crise n’auront pas tous été négatifs.

Share this Post