GlobalSign Blog

La technologie d'authentification intelligente peut-elle aider les institutions financières à lutter contre la fraude ?

La technologie d'authentification intelligente peut-elle aider les institutions financières à lutter contre la fraude ?

Le vol d'identité et la cybercriminalité existeront toujours.

Mettre en œuvre une stratégie d'authentification forte est essentiel, car la sécurité des données est devenue l'une des priorités phares de notre monde numérique. Le secteur financier a toujours mis l'accent sur les protocoles de sécurité. Mais avec les progrès de la technologie, les fraudes poursuivent leur ascension, comme le constatent de nombreuses institutions. Les criminels trouvent en effet de nouveaux moyens d'extraire des données sensibles. Depuis l'entrée en vigueur de réglementations comme le deuxième opus de la directive européenne sur les services de paiement (DSP2), la sécurité occupe une place centrale inédite. L’émergence des technologies d'intelligence artificielle (IA) offre de nouveaux moyens d'authentifier les utilisateurs et de protéger les informations des clients.

Comme dans de nombreux secteurs, l'IA offre aux établissements financiers un large éventail de solutions numériques. De la prévention des usurpations d'identité à l’authentification biométrique, l'IA accélère et améliore la précision de l’authentification. Dans le domaine de la finance, les services d'authentification intelligente pourraient bien révolutionner la sécurité des applications et des institutions. L’analyse temps réel des données de transaction permettrait en effet de détecter toute anomalie potentiellement révélatrice d’une usurpation d'identité ou d'autres transactions frauduleuses.

Aujourd’hui, la protection des actifs et des identités des clients revêt une importance inédite, et une majorité de ces clients utilisent des applications mobiles pour effectuer leurs transactions.

Qu'entend-on par authentification intelligente ?


Entre le service aux clients et les services bancaires automatisés, l'utilisation de l'IA dans la finance recouvre de nombreuses applications. On connaît déjà les chatbots. Disponibles 24 h/24, ces robots conversationnels dotés d’une IA répondent aux questions, aident les clients à ouvrir un compte et, de manière générale, les assistent sur le plan financier, même en dehors des heures d’ouverture des banques. Autre avantage : ils peuvent être déployés sans mobiliser tout un tas de ressources coûteuses.

L'automatisation peut être utilisée de multiples façons pour améliorer les choses dans la finance. L’instauration d'une infrastructure antifraude efficace constitue cependant l'une des applications les plus utiles du machine learning pour le secteur bancaire. L’époque des noms d'utilisateur et des mots de passe est bientôt révolue : place à l'authentification basée sur des certificats. Avec l'arrivée de l'authentification intelligente, d'autres changements devraient suivre.

Mais, qu'entend-on par authentification intelligente ? En matière de cybersécurité, la prochaine étape exige de repenser les protocoles d'authentification traditionnels. L'authentification intelligente offre plus d'options de connexion, comme la biométrie et les notifications push, aux clients et collaborateurs — tout en exploitant les données techniques telles que la localisation, l'adresse IP et le système d'exploitation, ou les schémas comportementaux de connexion. L’objectif ? Personnaliser et sécuriser davantage le processus d'authentification.

Avec l'essor des applications bancaires mobiles et des autres formes de technologies financières, les criminels sont de plus en plus à l’aise pour craquer les processus d’authentification. Cette augmentation de la cybercriminalité n'a cependant pas découragé les utilisateurs d’applications financières pour transférer leur argent, effectuer des paiements et ouvrir des comptes.

Un nombre considérable de personnes utilisent leurs terminaux mobiles pour stocker et accéder à leurs données personnelles. Mais devant les appels à la vigilance pour protéger leurs données, les consommateurs se sont quelque peu lassés. Ils savent qu'ils doivent faire attention à leurs informations personnelles et aux personnes auxquelles ils communiquent leurs données sensibles. Mais la plupart ignorent comment conserver leurs informations à l’abri des cybercriminels.

Pour les sociétés de services financiers, le défi à relever offre à la clé une formidable occasion. Il s’agit en effet de créer une technologie accessible et capable de protéger les clients contre les fraudes, sans être trop intensive. C'est l'occasion d'être à la pointe des fintechs et de satisfaire aux exigences réglementaires — tout en assurant une meilleure protection des actifs de leurs clients.

Les outils de gestion des identités renforcent la sécurité des établissements financiers

La technologie de gestion des identités numériques organise et gère les identités numériques et les protocoles d'accès. Ces outils peuvent également être utilisés pour gérer les technologies utilisées par les clients avec des concepts similaires d'infrastructure à clés publiques (PKI) et de sécurité Zero Trust. Même l'utilisation de signatures numériques doit être considérée comme faisant partie d'une infrastructure PKI sécurisée.

Les responsables IT peuvent gérer l'accès des utilisateurs au sein de l’organisation en fonction de critères de nécessité et de leur niveau d'habilitation. Ainsi, un caissier de banque n'a pas besoin du même accès aux données de l'entreprise que le directeur de l'agence. Tous deux remplissent des fonctions différentes et leurs besoins en termes d'accès ne sont pas les mêmes pour accomplir leurs tâches et leurs devoirs quotidiens.

Les fournisseurs de services comme GlobalSign peuvent renforcer la sécurité des institutions financières en fournissant les certificats numériques dont ils ont besoin, avec un système à la fois ergonomique et facile à gérer.

Mise en œuvre efficace des protocoles d'authentification intelligents

Aujourd’hui, une large majorité de français font passer l’aspect pratique des fintechs, en termes de services bancaires, devant la confidentialité des données. Plus que jamais, les entreprises du secteur bancaire doivent remplir leur part en protégeant les consommateurs contre l’usurpation d'identité et la fraude financière.

Mais avant d'envisager un protocole d'authentification piloté par l'IA, les sociétés financières doivent se poser les questions suivantes : quelles sont les capacités actuelles de leur infrastructure ? Disposent-elles ou non des ressources nécessaires pour fournir des solutions biométriques et comportementales ? Ces systèmes sont-ils conformes aux réglementations et aux exigences nationales ?

Autre point essentiel : les protocoles de chiffrement (via votre VPN, par exemple) doivent être en place et mis à jour. En définitive, la stratégie de déploiement adoptée par une institution financière est tout aussi importante que les concepts de sécurité supplémentaires qu'elle met en place.

Conclusion

La mise en œuvre d'une solution d'authentification intelligente pourrait bien être la solution d'avenir pour les sociétés financières qui cherchent à améliorer la satisfaction de leurs clients en simplifiant l’accès et la sécurité de leurs services. Pour le reste de l'année 2021, le machine learning, le cloud computing et l'analytique continueront à jouer un rôle majeur dans la réduction des erreurs humaines — et ce, dans de nombreux secteurs, y compris le secteur bancaire.

L'utilisation de l'IA pour lutter contre la cybercriminalité et améliorer les applications bancaires pour que les utilisateurs puissent y effectuer sans danger leurs transactions et ouvrir des comptes pourrait révolutionner le secteur. En attendant, il existe de nombreuses solutions d'authentification forte pour protéger vos clients et empêcher que votre entreprise ne s’expose à de lourdes amendes et à de coûteux incidents de sécurité.

Share this Post